Ilya Green

son site

Ilya Green grandit en Provence, dans un petit village du Luberon perché sur une colline. Sa maison est peuplée d’objets étranges qui la fascinent. Ce sont dans ces lieux propices à l’imaginaire qu’elle rêve et s’évade ainsi souvent. « Les loups de la montagne ont disparu, mais quand je dors, ils reviennent toujours dans ma chambre, en passant par la fenêtre ou en surgissant d’une grotte qui n’est là que la nuit. Le rêve et la réalité souvent mélangés, je me suis saisie des figures qui me hantaient et je leur ai donné un corps de papier… » Avec le dessin, Ilya Green a trouvé son terrain de jeu et une façon de faire vivre ses souvenirs !

Après des études de lettres, des cours de cinéma, et une formation aux Beaux-Arts, Ilya Green commence à composer et publier ses premiers albums jeunesse. Ses sources d’inspiration vont des estampes japonaises à Gustav Klimt en passant par les livres de son enfance comme ceux d’Agnès Rosensthiel (Mimi cracra).

Elle développe aujourd’hui un univers onirique et joyeux tourné vers le monde de l’enfance. « Je vis maintenant dans le sud des Cévennes, avec mon petit garçon, dans une maison au pied des montagnes. Entre deux albums, affiches ou commandes j’aime reprendre des expérimentations graphiques, parfois en lien avec l’édition jeunesse, parfois pas… »